Jules César (-40 ACN)

Introduction

La cryptographie me passionna dès l’école primaire, époque à laquelle je découvris le morse, sémaphore et… le chiffre dit de « Jules César ». C’était la méthode utilisée par Jules César pour communiquer ses ordres et rapports avec ses lieutenants.

asterix1 Le principe est très simple : on remplace une lettre par la lettre suivante dans l’ordre de l’alphabet. Il existe de nombreuses variantes: le décalage peut être de plus d’une unité, ou peut varier d’une lettre à l’autre (ex: la première lettre est décalée de 1, la seconde de 2). On peut aussi grouper les lettres par 4, etc. Bref, des tas de variantes.

Exemple :   BONJOUR LES GARS     = message original
            CPOKPVS MFT HBST     = message codé

Le message codé semble incohérent… sauf si on connaît le truc, auquel cas déchiffrer le message est un jeu d’enfant !

ROT13

En fait, le codage ROT13 est précisément un codage Jules César, avec un décalage de 13, d’où son nom ROT13 ! (‘ROT’ vient de ‘ROTation’).

alphabet original :     A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
alphabet codé     :     N O P Q R S T U V W X Y Z A B C D E F G H I J K L M

Sa particularité, est que si on applique le codage ROT13 2x d’affilée, on retrouve le message originel ! Car 26 lettres / 2 = 13, vous l’aurez compris, et c’est pourquoi aussi les accents, espaces, et autres ne sont pas codés en ROT13.

Exemple: OBAWBHE YRF TNEF       ("BONJOUR LES GARS" en ROT13)

ROT13 est utilisé sur Internet par exemple quand on met une solution à une devinette (pour éviter qu’on ne lise la réponse par accident).

Attention : il ne s’agit pas de cryptage (ni de chiffrement), mais bien d’un simple codage, car aucune clé (mot-de-passe) n’est nécessaire pour déchiffrer un message codé.

LE ROT13 est donc juste un codage, tout comme il y a le morse, l’ASCII LATIN-1, etc.

Décrypter…

Le codage Jules César repose sur le seul fait que les gens ne connaissent pas le « truc ». Sinon, même si on ne connaît pas le décalage, ou si on applique une variante, il est facile de le trouver en se basant sur la fréquence d’apparition des lettres en français par exemple.

C’est aussi une raison pour laquelle les ordres militaires « top secrets » sont cryptés dans des dialectes peu connus. Savoir dans quelle langue est crypté un message permet toujours de le décrypter beaucoup plus facilement (ou beaucoup moins difficilement) !

La prochaine fois je vous parlerai des « lithanies » de Jean Trithème ! 🙂


         o
        <*>        Fred 007
         |\

« Dans la facilité à perpétuité, dans son royaume à perpétuité, en paradis à perpétuité, ainsi qu’en toute éternité; » (Jean-Jacques Bloch)